About
170AR

BAUKUNST & BRUTHER

23071933

2016

UNE INFRASTRUCTURE AU SERVICE DE LA VIE DU CAMPUS

Le nouveau bâtiment de la Faculté de biologie de l’Université de Lausanne (UNIL), partagé avec l’Ecole polytechnique fédérale de Lausanne (EPFL), prendra place sur la plaine de Dorigny. Cette nouvelle structure s’inscrit dans une vision générale de réorganisation du campus lausannois. Elle accueillera deux entités : en 2021, des locaux de travaux pratiques en chimie et biologie utilisés par des étudiants de l’UNIL et de l’EPFL ; deux ans plus tard, une seconde entité destinée à la recherche en neurosciences et en microbiologie.

LE BÂTIMENT COMME INFRASTRUCTURE

Quatre plateaux et une poignée de blocs de circulation périphériques : la solution séduit surtout pour la liberté de réaménagement qu’elle promet. Comme dans les bâtiments de Richard Rogers, la structure et les installations techniques (ventilation, lumière, climat) sont en effet radicalement séparées, afin de permettre une reconfiguration totale des plateaux et d’assurer une réversibilité de ses programmes durant toute la vie du bâtiment.

Les biologistes sont les premiers à avoir théorisé que les être vivants n’existent pas hors d’un écosystème. Les objets techniques, comme les bâtiments, non plus : le « milieu » est devenu une catégorie de pensée universelle, que les architectes se sont appropriée. A Dorigny, Baukunst et Bruther portent toute leur attention sur la membrane qui gère la relation avec l’environnement extérieur, afin de favoriser l’émergence d’une vie grouillante d’étudiants et de chercheurs qui s’organisera librement sur ces plateaux. Cette membrane se compose d’une large coursive tempérée, grâce à un système d’ouvrants, comme une serre.

L’espace gère la transition climatique et sociale entre le dedans et le dehors. Les architectes poursuivent la réflexion amorcée par Lacaton & Vassal, qui ont rendu habitable une couche tempérée située en façade dans de nombreux projets. Le projet de Baukunst et Bruther propose littéralement de se promener dans la couche d’isolation. Pour cela, il a fallu procéder à une inversion complète du système de circulation : l’escalier de fuite est situé dans le noyau de l’édifice, le cheminement quotidien en périphérie, sur la coursive. Cet espace tempéré est magnifié par la double-hauteur et pourra être exploité pour favoriser la convivialité entre les utilisateurs, voire servir de jardin d’hiver. Quant aux escaliers, ils servent d’ornement plastique à cette grande cage. C’est aussi une citation révérencieuse au maître, Richard Rogers.

23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
23071933
46°31'12.8"N 6°34'23.4"E

Location: Lausanne, Switzerland
Type: Offices, Competition, University, Education

Client: École Polytechnique Fédérale de Lausanne, Switzerland
Text: Marc Frochaux
Images: ArtefactoryLab


Posted: April 2017
Category: Architecture